Guillaume , sweet homme

téléchargement (1)C’était hier à la M.J.C. de Rodez que se produisait dans le cadre de l’Estivada, Guillaume Lopez accompagné de ses quatre musiciens. Chemise blanche et cravate noire, petites lunettes et boucles légères entourant un visage espiègle, l’œil gourmand, il n’hésite pas à entamer son tour de chant a capella pour, d’emblée, parler d’une terre qui lui est chère, l’Espagne et en particulier La République balayée par le coup d’état de Franco ce qui signifiera pour beaucoup la Retirada  et l’exil forcé. Son concert il le donne en plusieurs langues- espagnol, français et occitan- adaptant chaque situation à l’idiome le plus adéquat et le plus sensible, car c’est d’émotions dont il s’agit. Retrouver ses racines, s’en nourrir pour les dépasser et en faire une force intérieure pour parler avec des mots justes de l’air du temps, des petits riens qui jalonnent la vie mais lui donne du sens et du goût. «  Celui qui marche », titre de son spectacle qui doit se lire comme un clin d’œil à Giacometti, est un puzzle délicat qui se construit en pointillés. La vieille dame nostalgique sur son balcon fait ainsi écho au copain largué que l’on console vaille que vaille, l’artiste de rue en mal de reconnaissance se double de l’itinéraire du chemin parcouru malgré les doutes inhérents… Cet autoportrait fragile en équilibre instable repose sur des textes particulièrement léchés et une musique très élaborée, autant d’atouts pour installer un climat de sérénité propices aux confidences. Cette atmosphère très ouatée d’une extrême élégance dont on ne se lasse pas, se révèle très séduisante et témoigne de beaucoup d’humilité. Rien d’étonnant quand on sait que cela fait déjà 8 ans que Guillaume Lopez trace son sillon, s’imprégnant d’influences musicales très éclectiques, entre  folk et jazz, world music ou traditionnel  occitan … autant dire une large palette dont il distille entre pudeur et respect, de petites touches ponctuées  ici ou là de  tonalités fiévreuses de tango ou de flamenco .                                                                                   Ce spectacle particulièrement soigné est un moment de richesses dont il ne faut pas se priver.

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s