Mano a Manu

téléchargementSalle des fêtes de Rodez comble, les 2 400 billets ayant été vendus  rapidement, l’association Oc Live qui organisait le spectacle hier soir de Manu Chao et de son groupe La Ventura était satisfaite. L’artiste, chantre de l’alter mondialisme, n’était pas revenu dans le département depuis dix ans déjà pour un concert de  soutien à José Bové  avec aussi la présence ce soir-là de Noir Désir.  Dix ans donc, mais toujours la même détermination et la même énergie communicative. Chose rare, le spectacle commençait à l’heure prévue. Look incontournable avec sa casquette version Che vissée sur la tête, guitare en bandoulière, c’est parti pour une profusion de lux agressifs et de décibels saturés, et très vite, il embrase un public multi-générationnel qui n’attendait que ça. De rythmes latinos chaloupés en pulsations plus reggae, le feeling entre Manu et son groupe dont certains des anciens de La Mano Negra, installe une ambiance survoltée et festive. Il multiplie les envolées ou les reprises incontournables dont il se plait à étirer encore et encore les mélodies ou les paroles reprises par l’assistance, pour élever crescendo l’atmosphère qui, de caliente, devient vite bouillante voire étouffante au point que nombre de spectateurs recherchent qui, un peu d’air frais près des portes ouvertes, qui, à se désaltérer en prenant d’assaut les buvettes où le faux coca ne pouvait rivaliser avec la bière… de quoi arrondir un peu plus les recettes de l’organisation… On peut cependant s’étonner que dans une salle toute neuve aucune climatisation ne soit opérationnelle car à voir comment certains spectateurs à la sortie étaient trempés de sueur on peut penser que certains étaient vraiment limite. Un show très pro avec de multiples fausses sorties, histoire de se faire désirer, rien à dire, Manu Chao assure en lutin survitaminé accompagné de musiciens déchaînés pour un public qui, de conquis, devient rapidement enthousiaste. Un drapeau basque flottait devant la scène, et, de refrains repris en chœur en mouvements de foule syncopés, la température devenait quasi explosive…                          Clandestino o esperanza , a nosostros nos gusta tu musica !                                                                                                                            

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mano a Manu

  1. cd dit :

    Un spectacle rare en Aveyron.
    Il a toujours la forme, on en redemande !
    Et pour la salle, on a rarement l’occasion de tester ainsi la clim et la sono !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s