Epreuves d’amour

téléchargementDepuis plus de 15 ans, leur duo de spectacle fait la une de la presse.  Il y eut d’abord « Ils s’aiment », puis, quelques années plus tard, « Ils se sont aimés »,  aujourd’hui, ils se retrouvent pour « Ils se Re-aiment », c’est dire, si le couple en long, en large, et en travers, ils ont eu le temps de l’apprécier, l’évaluer, l’ausculter, le disséquer voire l’autopsier. Et c’est donc sans surprise le même filon qu’ils continuent de creuser. Ils, ce sont Pierre Palmade et Michèle Laroque lesquels  en tournée en ce moment en France ont fait halte mercredi soir à l’Amphithéâtre de Rodez, qui avait fait salle comble pour la circonstance. Ce tandem usé par le quotidien ou la routine  se décide, suite à un sondage un peu loufoque tel qu’il fleurisse à intervalles réguliers dans les magazines notamment féminins, à booster vie familiale et conjugale. Et, à choisir, « multiplier les situations extraordinaires » pour réactiver leur histoire, laquelle se délite dangereusement. Les spectateurs sont donc invités à suivre Martin et Isabelle entre séance de spiritisme, trek dans la jungle qui se prolonge en prise d’otages, expérience échangiste avorté, et autres braquage de banque pour ne citer que quelques-unes des situations farfelues, insolites ou décalées  auxquelles les deux partenaires se confrontent. Chacun, avec sa sensibilité, son ressenti, son vécu, réagit et se confronte à l’autre et au regard de tiers, ce qui se traduit par une salve de sketches plutôt inégaux. Si certains déclenchent sourires discrets ou rires plus sonores, d’autres sont beaucoup moins réussis et flirtent davantage avec des répliques genre théâtre de boulevard sentant par trop naphtaline ou café du commerce … Heureusement, les tableaux se succèdent à vive allure et les décors sont particulièrement soignés, en particulier le final, dans un vaisseau spatial géant digne de Tintin ou de la NASA sur des notes de Franck Sinatra – Flying to the moon – pour laisser chacun picorer à loisir le bon mot, voire se reconnaître dans telle ou telle situation . C’est un spectacle élégant et jamais vulgaire, plutôt enlevé mais parfois un peu trop lisse qui s’écoule ainsi  pendant un peu moins de deux heures. Le générique qui défile sur l’écran en toute fin laisse entrevoir la possibilité d’une suite éventuelle,  histoire de ménager le suspense ou satisfaire les exigences de la production … on ne sait. Pas sûr cependant qu’un quatrième opus soit nécessaire, car à vrai dire  ces variations problématiques de couples petit bourgeois ne sont pas inépuisables …

Publicités
Cet article, publié dans Humour, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s