Buffet froid

11_HM_18MAI13C’était par une température franchement automnale pour ne pas dire davantage qu’une centaine d’inconditionnels de l’orgue s’était donné rendez-vous dans la cathédrale de Rodez pour cette heure musicale un peu exceptionnelle. Des visites avaient même été organisées dans l’après-midi pour découvrir ce monumental  instrument. Aux manettes, et c’est vraiment le cas de le dire, vu la complexité de l’engin-trois claviers, un pédalier et des tirants sur les côtés en quantité telle que parfois un assistant doit s’y dévouer entièrement- Franck Besingrand qui outre l’enseignement de cet instrument au Conservatoire de l’Aveyron se produit régulièrement dans les grands festivals d’orgues et récemment encore donnait  une série de concerts au Canada. Accompagné de deux chanteuses aussi emmitouflées que les spectateurs, il proposait un vaste panorama d’œuvres axées XVII et XVIIIème siècles dans tous les styles. Pour mieux apprécier la dextérité  du musicien, un écran avait été installé au  bas du buffet et permettait ainsi de comprendre tout le travail nécessaire pour obtenir le meilleur résultat. L’artiste, très pédagogue, replaçait rapidement chaque morceau dans son contexte et faisait apprécier toute la gamme de sonorités possibles. Plein jeu fondu aussi baroque que décoratif, envolées échevelées théâtrales voire pathétiques, grand jeu plus en brillance, tonitruante ou plus étouffée, la gamme est vraiment variée pour un registre beaucoup plus large qu’habituellement admis. Non, jouer de  l’orgue ne rime pas nécessairement avec débauche de  spiritualité voire de mysticisme débordant, et les fugues, toccatas et autres préludes ou arias proposés déroulaient une palette sonore éclectique. Et pour conclure par une note d’humour, l’artiste proposait une improvisation débridée comme imploration incantatoire  du soleil qu’hélas les prévisions météorologiques ne laissaient guère entrevoir prochainement.                                                                                                                                          Le dernier rendez-vous de la saison est prévu le samedi 29 juin normalement en plein air (croisons les doigts) avec le Big Band  pour du jazz et de la musique de films toujours de 17 à 18 heures.

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s