Le conte est bon

imagesAvec son dernier film en date, Agnès Jaoui explore à nouveau les arcanes de l’âme humaine, ses recoins les plus inaccessibles, les dits et les non-dits, des doutes les plus angoissants aux joies les plus simples et l’on se laisse happer avec délices par ce maelström de sentiments mêlés qui font l’essence de la vie. Jamais de jugement définitif ni de morale plus ou moins convenue, c’est juste bouillonnant d’incertitudes et de remises en cause, où tout n’est qu’espoirs possibles, rapports humains à construire et vitalité bienveillante. Pour ce faire, avec son indispensable complice Jean-Pierre Bacri au scénario, c’est sa version bien à elle des contes qu’elle revisite avec des références évidentes, Cendrillon, Blanche Neige et autre Chaperon  rouge, mais où la quête du Prince Charmant, s’il existe, n’est pas une bluette sucrée mais le produit de pulsions contradictoires dont il faut s’accommoder tant bien que mal. Dans « Au bout du conte »  nul personnage n’est infaillible bien au contraire. Tous font comme ils peuvent, entre engagement et liberté, soif d’absolu et compromis bancal. Une caméra fluide, des effets de style qui figent certaines images fugaces comme des tableaux de peinture intemporels, une musique  qui mêle des échos classiques très chics à des tonalités plus éclectiques, des acteurs de toutes générations absolument parfaits croquant la vie avec gourmandise et enthousiasme, ce film s’aventure au-delà des apparences des illusions de jeunesse ou des certitudes acquises par l’expérience. Si chacun doit vivre avec ses peurs et ses limites, tel personnage parviendra à maîtriser la conduite de sa voiture,  tel autre sa phobie presque maladive des enfants, tel autre encore sa culpabilité ou sa frustration…  C’est avec humour, émotion et délicatesse, que ce film distille par petites touches, sagesse positive ou optimisme raisonné, ce que la phrase post-générique résume parfaitement:  « Ils vécurent heureux et se trompèrent beaucoup ». À méditer .

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s