Double foyer

images (5)D’un côté, un prof de français qui n’a jamais fait le deuil de ses talents d’écrivain incompris, sa femme galeriste qui fait dans le conceptuel, en fait un couple en sursis. De l’autre, une famille qui vit dans une maison cossue, le père cadre absorbé par son travail, la mère oisive qui se rêve en décoratrice d’intérieur et leur fils en manque de repères. Et pour bousculer ce paysage trop  lisse, au milieu un personnage étrange qui détonne, un jeune garçon tout en ego cabossé qui la joue pervers manipulateur. D’une part, il fascine par ce qu’il écrit son prof jusqu’à lui faire perdre les pédales, d’autre part il a jeté son dévolu via son camarade de classe sur cette famille modèle très petit-bourgeois qu’il envie intérieurement autant qu’il la méprise secrètement. Patiemment et méthodiquement, il s’incruste, dans la tête des uns, dans la maison des autres, il devient le deus ex machina d’une équation à plusieurs inconnues qu’il se plait à laisser dériver. Dans cette partie diabolique d’échecs, on ignore toujours le prochain coup –ce qu’illustre le leitmotiv «  à suivre » qui scande cette histoire –  mais on se laisse embarquer car dans ce suspense en abîme  chacun est à la fois voyeur et complice, intrigant et victime, prédateur en manque et proie facile… C’est dire si « Dans la maison » le dernier film en date de François Ozon, au titre si faussement rassurant, n’est en fait que prétexte à multiplier faux semblants et voie sans issue, un petit traité de  machiavélisme doucereux qui goutte à goutte  s’insinue et explose insidieusement aux visages, aussi bien des personnages de cette fiction que du spectateur témoin.                                                                                                  Un pur exercice de style aussi vain que séduisant, que la faconde éloquente de Fabrice Lucchini ou le charme so british de Kristin Scott Thomas parviennent à sauver d’un certain ennui, tout en langueur aussi onctueuse que terrifiante. Frustrant.                                                                                                                                

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s