La résurrection de Lazhar

images (4)« Monsieur Lazhar », le film de Philippe Falardeau s’ouvre au Québec en plein hiver. Une école parmi tant d’autres, sauf que là vient de se jouer un drame terrible: une enseignante s’est pendue dans sa classe au petit matin. Pour combler ce vide,  la directrice ne trouve comme remplaçant disponible qu’un immigrant algérien, lequel se trouve à devoir d’emblée apporter par sa présence et toute son attention une réponse apaisante au lourd traumatisme subi par ces gamins. Sauf que lui aussi a un passé et une histoire personnelle où blessure intime et engagement se croisent. Sur cette trame douce-amère se déroule une chronique sur quelques mois qui nous fait toucher du doigt l’écart culturel immense entre deux pays qui n’ont que la francophonie en commun. Entre expressions délicieusement chantantes  locales et des enfants qui explosent de spontanéité et de vitalité, et celles empreintes d’académisme classiques du maitre qui essaie de se reconstruire dans l’exil, il y aura des moments d’incompréhension, de doute et de grande solitude. L’interprétation très sobre de Fellag dans le rôle-titre, la pudeur et la tendresse des rapports humains au sein de la communauté éducative, où tous les enfants sont particulièrement justes et touchants, installe une atmosphère feutrée et propice aux confidences. Et ce long métrage ne fait pas l’impasse sur l’analyse politique nécessaire toujours sous-jacente, le pluralisme ethnique et démocratique du Canada fait ainsi autant écho à la tragédie du Chili d’Allende qu’au fanatisme religieux et à la répression en Afrique du Nord.                                                                                                                                                        Sans prétention autre que distiller une petite partition exquise qui met l’accent sur le respect et la chaleur humaine indispensables, ce film délicieux s’apprécie comme un makroud qui serait nappé de sirop d’érable.

Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s