Ecce homo

téléchargement (1)Bizarrement pour un tel évènement, l’église Saint Joseph l’Artisan d’Onet le Château n’avait pas fait le plein. Difficile à comprendre, car c’est à un concert exceptionnel, vraiment exceptionnel, que tout le monde était convié. C’était une étape un peu incongrue dans une tournée européenne qui fera escale à Versailles, Londres ou Salzbourg, du Chœur de Monteverdi dirigé par le talentueux Sir John Eliott Gardiner himself, pour des polyphonies anglaises de la Renaissance. Un récital a capella et quasiment tout en latin, essentiellement  de William Byrd et Thomas Tallis, deux compositeurs de musiques sacrées pétris en dévotion, toujours prêts à se battre la coulpe et à glorifier Dieu tout-puissant dans leurs motets et autres œuvres.  De ce répertoire a priori plutôt aride, l’ensemble des choristes, à l’élégance très classe, queue de pie pour eux, veste blanche pour elles, a su tirer le meilleur dans l’expression, le timbre ou les modulations. C’était littéralement à couper le souffle, tant le chœur ronronnait de plaisirs, enflait ou se cabrait au gré des morceaux jusqu’à installer dans la nef, par vagues successives, une houle majestueuse avant l’apaisement final…  Quant à la direction feutrée, c’est le nec plus ultra, entre rondeur bonhomme et affection paternelle, que des gestes précis et soyeux, une symbiose magistrale   de douceur bienveillante et de fluidité maîtrisée ! Dans un costume à col Mao du meilleur goût, le regard espiègle et malicieux derrière des petites lunettes, le chef savoure, au sommet de son art et de sa plénitude, sûr de lui et de son groupe, et ses gestes presqu’au ralenti évoquent autant la grâce d’un danseur étoile que le rythme ouaté d’un adepte de tai-chi-chuan, entre sérénité assumée et humilité zen. Même les pauses de quelques instants entre certains chants ou les entrées et sorties de l’église en procession quasi monacale rajoutaient ce supplément de ravissement séduisant et de subtilité exquise.

Un concert absolument magique entre excellence et perfection.

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s