Tenir le cap

téléchargement (1)Le pari était ambitieux, dérouler le fil de la vie humaine, depuis un accouchement fantasmé jusqu’à la mort de l’être aimé dont on doit faire douloureusement et progressivement le deuil, et, disons le tout de suite, il n’est qu’en partie réussi.  C’est un spectacle inégal qui ne demande qu’à se bonifier  car autant  la première partie se traîne autant la seconde moitié a du peps et du tonus, un peu comme si le fait de jouer devant une salle des fêtes d’Onet comble en cette deuxième soirée du Festival Premier Acte, avait mis trop de stress et qu’il avait fallu du temps pour entrer dans le vif du sujet. Le visuel très soigné et les histoires sans paroles sont bien rythmées, en revanche les   moments « plus  théâtre »   souffrent de textes approximatifs qui font un peu trop brèves de comptoir au rabais, des tranches de vie qui  doivent être peaufinées … « Le fil de soi(e) » que la troupe des Cap-Nanas revendique comme une « comédie humaine collective » est une série de sketchs à géométrie variable, mimes, mini comédie, parodies, chansons détournées, dialogues ou monologues entre loufoquerie et philosophie existentielle…, tout ce qui permet à six comédiens amateurs, cinq femmes et un seul homme, de montrer de la générosité, de l’envie et du cœur, pour partager en somme quelques instants de plaisir. En ce sens , l’enthousiasme et le délire de cette troupe passe bien, grâce en particulier au choix judicieux des musiques et autres tubes décalés, pour ne pas dire ringards, qui ponctuent ces tableaux . Certains sont particulièrement bien croqués, que ce soit la frénésie de consommation et son bémol bienvenu écolo durable en contrepoint, la révolte ou les premiers émois des ados, le troisième âge en révolte contre les soins dentaires ou optiques hors de prix, et même quelques conversations très private joke locales sur « le noir qui soulage », jusqu’à un haka hilarant en pied de nez à la mort… et le tout dans une débauche de costumes dans tous les styles. On attend la prochaine création.

Publicités
Cet article, publié dans Divers, Théâtre, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s