Bâtir sous la pluie

téléchargement (3)Nous sommes au Vietnam, dans un petit village à la campagne. Régulièrement, à chaque saison des pluies, des maisons sont inondées et il faut évacuer les habitants et colmater tant bien que mal jusqu’à la prochaine fois. Sauf que cette fois-ci, le gouvernement a décidé d’offrir aux villageois des terrains récemment déminés pour reconstruire et procède au tirage au sort des emplacements et à la livraison de matériaux de base. A charge aux bénéficiaires, de reconstruire au plus vite, comme ne manquent pas de leur rappeler très souvent les injonctions gouvernementales via les hauts parleurs installés un peu partout, et de trouver l’autre moitié de financement indispensable, quitte à faire appel à toute la parentèle. Avec « Tage des Regen » Andreas Hartmann s’est concentré spécifiquement sur le quotidien d’une de ces familles, de la grand-mère très âgée, au petit fils Quynh à qui le film est dédié, via ses frères et sœurs y compris la plus grande, celle qui a déjà quitté le foyer pour la ville mais dont le portrait égaye les murs, son père toujours superstitieux et qui consulte en permanence les prédictions astrologiques du vieux sage avant d’entreprendre quoi que ce soit ou sa mère infatigable, ménage, travaux des champs et même déforestation. Les grenouilles pêchées améliorent le maigre repas, les enfants vont à l’école et les parents scrutent encore et encore le ciel qui n’est vraiment pas de la partie…  C’est le Vietnam rural et contemporain qui est la trame de ce film produit par le Centre Pompidou et, si, à la fin, la maison tant rêvée et idéalisée n’en est encore qu’aux fondations, la palette graphique et quelques coups de crayon magique comblent cette quête inachevée. Un happy end en devenir qui éclaire les yeux du jeune garçon et fait chaud au cœur du spectateur.                                                          Prochaine projection gratuite à la Médiathèque de Rodez le jeudi 15 mars toujours à 18 heures à la rencontre de Régis Loisel et Jean-Louis Tripp, les auteurs de la série de Bande Dessinée « Magasin général » qui nous plonge au cœur du Québec depuis les années 20.                                                                                  

                                                                                                                                                                                   

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s