Tous aux abris

Soirée insolite que celle proposée par la Maison des Jeunes de Rodez cette semaine.A l’affiche de la musique franchement différente de celle que l’on a l’habitude d’entendre.                                                                                                                           téléchargementTout d’abord un première partie Paamath, chanteur sénégalais en costume traditionnel et guitariste de talent, qui offre un récital solo métissé où il s’exprime essentiellement sur des textes tantôt en wolof  tantôt en buru, avec quelques incises en français, pour expliquer le contexte et l’esprit de ses compositions. Cela tient de la soirée confidentielle sous l’arbre à palabres entre rythmes apaisants et sagesse ancestrale pour parler de générosité, de fraternité et des saveurs de la vie.                  téléchargement (9)Changement radical ensuite avec GaBLé, ( anagramme partiel de blague ?) , un  trio originaire de Caen : Gaëlle, Mathieu et Thomas, lesquels chantent étrangement dans un anglais minimaliste, quelque part entre complaintes susurrées, chamallow qui colle au palais ou « hip hop version molle » comme ils le revendiquent, le tout appuyé ou plutôt emporté par des sonorités sursaturées, lesquelles feraient  passer n’importe quel batteur lamba pour un ascète en pleine reconstruction zen. Le genre total foutraque et n’importe quoi qui atteint des sommets. C’est aussi fumeux que farfelu, déjanté que désinvolte, et, bizarrement, certains morceaux dans le genre ne manquent ni de charme ni d’un certain humour non sense. Ce sont de vraies réussites, un peu comme les bêtises incongrues du turbulent de service qui font que de ce cancre patenté, on se souvient avec tendresse indulgente dans les salles de profs. Capharnaüm étrange et névrotique, où l’on massacre consciencieusement un pauvre cageot qui n‘en demandait pas tant, ou summum du rock alternatif, inventif à souhait et délicieusement planant, où cris de guerre et onomatopées tiennent lieu d’univers explicite, c’est selon.                                                                                                                                                  Un genre musical qui ne semble guère convaincre si l’on en juge par le public très clairsemé présent dans la grande salle.                                                                                        

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s