Cordes sensibles

04_HM_14JAN11Que tous les concerts proposées en 2012 à la Chapelle Royale soient de ce niveau et les Heures Musicales de cette année seront un cru millésimé, voilà ce que l’on peut souhaiter aux spectateurs assidus de ce rendez-vous du samedi après-midi. En effet le duo « Hors des sentiers battus » composé de Jean-Baptiste Morel à la contrebasse et Marion Picot au violoncelle nous a offert un moment exquis, d’une part des musiques inhabituelles où l’on triture et caresse l’instrument de toutes les manières, mais surtout d’une limpidité éblouissante, d’une précision millimétrée et d’une sérénité radieuse. Et comble de joie, c’était nimbé d’humilité modeste et de discrétion ouatée.            Une œuvre volontairement décalée en ouverture avec de jeunes élèves qui tirent de leurs instruments des possibilités infinies où le roulement des vagues fait écho aux cris des mouettes, le ronronnement des moteurs de voitures se mêlent  aux coups de frein brusques, transportait tout un chacun vers un « Week-end à Deauville » en version résolument iconoclaste. Et le meilleur restait à venir. La mélancolie flamboyante de la musique klezmer succédait aux pastels de sonorités langoureuses d’un tango feutré, les envolées frétillantes venues des Balkans précédaient des pièces toutes de délicatesse d’un compositeur new-yorkais aux multiples influences. C’était cristallin à souhait, tout en nuances et frôlements, d’une douceur susurrée volontairement aux limites de l’audible pour instiller chez chaque spectateur la quintessence du bonheur et du plaisir, en particulier lorsque ce duo magique devenait trio enchanteur avec le charme supplémentaire du violon de Cédric Boubet.                                                                                     Un concert touché par la grâce, l’alchimie réussie d’interprètes inspirés tout en fraîcheur juvénile lesquels  s’effacent derrière des morceaux inventifs et subtils d’un répertoire trop méconnu. De la dentelle d’une délicatesse extrême qui provoquait un rappel spontané on ne peut plus mérité.

Magnifique de bout en bout .

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s