Au-dessus de la mezzé

imagesNous sommes au fin fond de nulle part, dans un village coupé du reste du pays puisque le seul pont qui le reliait au reste du monde est détruit. Là, la vie se déroule au rythme des cloches de l’église ou des appels à la prière de l’imam lancés depuis la mosquée, mais on sent une tension toujours susceptible de se rallumer entre les deux communautés. D’ailleurs, dès la scène d’ouverture du film «  Et maintenant on va où ? » on est fixé. La procession funèbre des femmes qui portent le deuil et avancent sous un soleil de plomb entre souffrances et plaintes, chacune portant la photo qui, d’un père, qui, d’un frère, qui, d’un mari, victimes d’une guerre qui n’en finit pas, est d’un lyrisme incroyable. Si certaines sont voilées, d’autres portent la croix, mais toutes se dirigent à l’unisson vers le cimetière où elles séparent en deux colonnes, coté tombes chrétiennes ou sépultures musulmanes. Puis devant le seul poste bricolé du village où on a l’habitude de se réunir, le journal télévisé annonce qu’ailleurs dans le pays, de nouveaux troubles inter-religieux ont éclaté. On craint l’embrasement et les incidents se multiplient. Alors au-delà de leur douleur la plus intime, toutes les femmes se joignent pour faire front. Tout va être tenté pour éviter le pire et détourner les hommes du chemin des armes. Bien sur, c’est une fable et les recettes dans tous les sens du terme sont parfois naïves pour arriver à leurs fins mais on a envie d’y croire et on se plait à rêver avec elles, tant elles font preuve de perspicacité, de courage et de détermination. Et l’air de rien pour nous  parler de ce drame latent qui a les couleurs de son pays d’origine, le Liban, Nadine Labaki, la réalisatrice, n’hésite pas à mêler quelques notes de comédie musicale ou des moments d’humour à cette tragédie terrible qui hante les personnages. Parler tout en grâce et légèreté de l’histoire récente des siens, histoire que l’on sait pleine de fureur et de larmes, est le pari réussi de l’intelligence et du cœur.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s