De A comme accordéon à Z comme Zoé

HM_15OCT11C’était donc samedi l’ouverture de la nouvelle saison, quatorzième du nom, des Cartes Blanches, ces rendez-vous musicaux devenus incontournables du samedi après-midi à la Chapelle Royale de Rodez.  Au programme, cette semaine, décliné dans tous ses états, l’accordéon, avec tout d’abord des œuvres classiques qui sentent bon le voyage au long cours, comme des variations sur un thème yiddish ou un tango tout en sensualité incandescente. Il y avait aussi des morceaux plus mélancoliques et langoureux comme une Romance de Franck Angelis ou plus énergique et tout en tempérament comme un hommage à Paco de Lucia qui permettaient à Julie Schade, robe flamenco façon Carmen, de montrer toute la palette de ses capacités. Mais dans un répertoire totalement différent Zoé Schade-Cahen, blanche vestale solaire, elle aussi élève du Centre national et international de musique et d’ accordéon, éclatait de talent, tant ses envolées successives étaient étincelantes. Aussi à l’aise avec des compositeurs russes à l’âme slave exacerbée pour des pièces qui hésitent entre douleur et révolte, tristesse et résignation, que dans un tout autre registre avec une partie plus variété comprenant  medley de valses de Paris ou partition de Richard Galliano tout en ruptures de tons, elle fait merveille. Quand elle fait corps avec son instrument dont elle use et abuse avec un mélange de légèreté gracieuse et de fougue flamboyante, sa dextérité, sa finesse et l’intensité lumineuse qu’elle dégage font plaisir à entendre. Il passait dans le public une émotion et une sensibilité que chacun sentait palpables.Et pour conclure on eut droit à un final haut en couleurs mêlant percussion, saxo ou basse qui fleurait bon, aussi bien la nonchalance Caraïbes que la convivialité partagée. C’était festif à souhait et ouvrait vers d’autres horizons cet instrument trop méconnu car trop souvent cantonné bal musette et musique à papa .                                                                                                                                    Prochain rendez vous le 5 novembre autour de Maurice Ravel entre autres auteurs, même lieu, même heure, 17 /18 heures .

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s