Vos papiers, s’il vous plait !

téléchargement (5)Ils ne manquent pas de talent les Bonimenteurs qui ouvraient hier soir la deuxième édition de Rire Onet. Etre capable d’improvisations fulgurantes pendant près de deux heures en s’imposant des contraintes toujours plus farfelues est un défi constant à l’intelligence, au sens de la répartie et à la vivacité d’esprit. Question équilibre instable et humour aiguisé, ils sont passé maîtres, des pros de l’impro en quelque sorte, capables de toujours rebondir, se renvoyant sans cesse des mots ou des situations qu’ils saisissent au vol et triturent en tous sens pour en faire sortir le nec plus ultra de l’absurde ou du cocasse, de l’imaginaire exacerbé ou de la folie ravageuse. Et les spectateurs d’Onet le Château invités à proposer des thèmes sur des petits papiers recueillis à l’entrée ne leur avaient pas facilité la tache. Mots incongrus ou offres loufoques, ils sont toujours sur le qui vive, passant en virtuoses d’un ulm à des moules frites, d’un palindrome à un boudin gras, via la rencontre improbable d’un marquis guindé et d’un maffieux de la pire espèce, c’est à un florilège de bons mots, à une féerie étincelante de répliques astucieuses que l’on assiste. Jean-Marc Michelangeli dit Marco et Didier Landucci dit Ducci impressionnent autant par leur complicité joyeuse que par leur décontraction maîtrisée. Des années qu’ils travaillent ensemble et un spectacle toujours renouvelé, des capacités insoupçonnées qui les font exceller aussi bien dans le mime que dans la commedia dell’arte ou le stand up, ce sont des artistes complets qui font s’écrouler de rire une salle entière. Avec juste quelques accessoires que sont deux chaises, un klaxon à poire, une guitare et ce seau à champagne d’où ils tirent régulièrement les sujets sur lesquels enchaîner, s’empoigner, s’affronter ou se cajoler, ils jonglent avec les mots et les situations les plus improbables comme un grand chef avec ses denrées pour toujours réussir le plat savoureux qui met les sens en émoi. Et pour le final, ils entraînent dans leur joyeux bric à brac jubilatoire et malicieux, un Wally maître de cérémonies aussi hilare que décontenancé pour le plus grand bonheur d’un public trémoussant  de plaisir.

Publicités
Cet article, publié dans Humour, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s