Au-delà des mots

images (1)C’est un film sur l’histoire contemporaine, celle de la Grande-Bretagne depuis les années 30 jusqu’au discours prononcé en septembre 40 pour appeler la population du pays et de tout l’empire à résister coûte que coûte face à Hitler et l’Allemagne nazie. Sauf que George VI, père de l’actuelle reine Elisabeth , dont on suit l’ascension jusqu’au trône, n’était pas destiné à être roi. Lorsque George V son père meurt, il n’est que le second dans l’ordre de succession, et si son frère aîné n’avait pas choisi d’abdiquer pour épouser une américaine deux fois divorcée et dont l’église anglicane ne voulait donc pas entendre parler comme éventuelle souveraine, c’est sous le nom d’Albert, Duc d’York, qu’il aurait été connu, seulement confiné aux inaugurations protocolaires. C’est d’ailleurs lors d’une visite à une exposition internationale à Wembley où il représente la couronne, que s’ouvre le film. Et l’on souffre avec lui de voir combien il lui est difficile d’aligner quelques phrases cohérentes tant il bégaie. Aucun spécialiste n’a réussi à le guérir. Seul un hurluberlu australien même pas médecin, qu’il appelle dans ses accès de colère kangourou échappé du bush, parviendra à l’apprivoiser. Avec des méthodes résolument décoiffantes et peu orthodoxes, au fil du temps, il parviendra à lui donner confiance. Le discours qu’il  prononcera devant tout l’establishment, Churchill y compris, fera date. La reconstitution historique est extrêmement soignée et réussie, on sent bien tout le poids de la monarchie et des convenances étouffantes et comme les deux acteurs principaux sont excellents on se prend de compassion pour ce personnage attachant. Que Colin Firth ait décroché un Oscar n’est pas une surprise car ce film de Tom Hooper «  Le discours d’un roi » le mérite. Bonus supplémentaire à signaler, le Royal a la bonne idée de le diffuser alternativement selon les séances, soit en version française soit en version originale sous-titrée, histoire de mieux en déguster tous les sous-entendus.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s