Des eaux et débats

téléchargement (7)Voilà qu’est de retour à la Maison des Jeunes de Rodez, plusieurs mois après sa création et un passage au festival off d’Avignon, la dernière création en date de la compagnie aveyronnaise la Dive Compagnie pour une pièce de l’ auteur canadien Arthur Espinette « Accroche-toi Pamela » laquelle se trouve sinistrée d’une inondation qui a détruit complètement sa maison. Elle n’a pu sauver qu’un bric-à-brac indescriptible d’objets hétéroclites qu’elle a entassés sur une table montée sur pilotis. Ce lieu minuscule et encombrée de cartons en tous genres est devenu son univers contre vents et marrées. Comme une S.D.F. enveloppée dans un manteau défraîchi, elle écoute les plaintes et jérémiades de sa fille au look beaucoup plus flashy, cuir, boa et balconnets qui elle est prête à tout pour fuir cette vie no future. Toute la pièce tourne autour de cette relation mère/fille qui de conflictuelle et lointaine évoluera lentement vers plus de compréhension et de respect. Engluées entre chômage et précarité, chacune défend  ses utopies, ses illusions ou ses doutes entre cynisme et brèves de comptoir A la lucidité désabusée de l’une répond l’inquiétude du lendemain de l’autre dans une comédie contemporaine ponctuée de quelques bons mots délirants en québécois pur jus. Les deux comédiennes nous emportent dans leurs divagations avec bonheur jusqu’à une envolée finale qui tient autant de Mary Poppins que des Parapluies de Cherbourg comme une happy end improbable à un capharnaüm identitaire.

  Tiens bon la barre Pamela, et bon vent !

Publicités
Cet article, publié dans Théâtre, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s