Body mélodies

téléchargement (10)Ils sont deux, autour de la trentaine, deux copains qui se connaissent depuis toujours ou presque. Ils se sont rencontrés en Avignon, enfin dans sa banlieue, donc assez loin du faste du Palais des Papes et de sa cour d’honneur, mais c’est quand même peut être là que leur est venue une furieuse envie de théâtre, classique comme Shakespeare ou plus contemporain, peu importe. C’est là qu’ils ont su ce que la scène peut susciter d’adrénaline, de trac ou de fantasme, qu’il ne faut plus hésiter à s’en emparer pour dire son vécu, son intime et transcender tout cela. Hassan Razak et Mourad Bouhlali ont  créé un spectacle original « Parce qu’on va pas lâcher » autour de la danse dans sa version percussions corporelles sans oublier pour autant de l’agrémenter de digressions fantaisistes toute de tchatche et d’humour pour parler avec légèreté de choses essentielles. Métaphore forestière ou anecdotes savoureuses, ils brossent  par petites touches, bien au delà de leur simple histoire personnelle, le décor de leur enfance quand le poids du regard d’autrui a tant d’importance. Du Maroc ou des barres de la cité, dont on ne sait si la « destruction est source de tristesse ou de joie », ils s’en servent pour bâtir la trame d’un récit chaleureux et authentique. Ils jouent de leurs corps comme d’une batterie, savent utiliser toutes les potentialités d’un décor volontairement nu pour mettre en rythme et en lumière, voire en ombres chinoises, leur ardeur et leur soif de communiquer. Leur énergie complice est telle qu’ils n’ont aucun mal à se mettre dans la poche le public, lequel s’essaie à participer en adéquation pour créer des « ambiances sonores » interactives. C’est éclaboussant de vitalité et de générosité.

Ce spectacle s’inscrit dans le prolongement des Gum Boots de jadis en Afrique du sud ou du Stepping venu des Etats Unis, repousse toujours plus loin les limites un peu comme les Tap Dogs australiens ont fait exploser l’univers traditionnel des claquettes.

Longue vie donc à cette jeune compagnie et surtout ne lâchez rien.

Publicités
Cet article, publié dans Divers, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s