Muppet Show

téléchargement (12)Pour le premier spectacle de cette année 2011 à la M.J.C. de Rodez , place à l’imagination et au délire. Sur scène c’est l’Opéra Pagaï, une troupe de la région de Bordeaux, des marionnettistes très habiles qui se glissent derrière trois poupées à taille d’enfants plus vraies que nature. Les « High Dolls », c’est un groupe de rock en version format de poche composé de Puck, costume rouge à fines rayures blanches, le guitar hero du groupe à la frange très sixties, toujours prompt à soulever l’enthousiasme des foules, Jack le bassiste, dreadlocks rasta et survêtement, et Judy la seule fille de la bande qui se déchaîne à la batterie. Parallèlement à un concert rock énergique, sur un écran vidéo sont distillées des fausses interviews de fans en folie ou de critiques subjugués, histoire de convaincre tout un chacun qu’on assiste en direct à un moment mythique. Les spectateurs participent ainsi au triomphe d’un groupe forcément de légende, dans la droite ligne des Beatles ou des Stones voire, si nécessaire, car beaucoup plus vendeur, avec une petite touche de tragique digne de Kurt Cobain ou Janis Joplin. Mais simultanément à ces envolées musicales se font écho les états d’âme tant des marionnettes que de ceux qui leur prêtent vie. «  Je ne serai pas votre pantin, je ne serai pas votre poupée » sont ainsi quelques-unes des paroles de ces chansons qui prennent alors une toute autre dimension. On pense aussi bien à Pinocchio qu’à Frankenstein, à chacun de s’interroger sur la manipulation dans tous les sens du terme à laquelle il assiste. Et c’est d’autant plus subtil et intelligent que tous les moyens de communication moderne sont au rendez-vous. Clips ou back stage, images live ou montages aboutis, c’est sophistiqué à souhait et ouvre ainsi d’autres perspectives sur les coulisses ou le making off d’un certain show bizness formaté, où faux semblants, tape à l’œil et discours convenus sont les facettes indispensables du prêt à penser.                                                                        Comme en plus c’est relevé de beaucoup d’humour, que tous les acteurs, virtuels ou de chair et de sang, sont au diapason, on sort de ce spectacle inventif et plein de fraîcheur le cœur léger et l’esprit aux aguets, le cerveau disponible pour un autre regard sur la création.

Publicités
Cet article, publié dans Divers, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s