Le passager du vent

téléchargementUne ouverture qui dépote question décibels: c’est presque le franchissement du Cap Horn et les 40èmes rugissants, bienvenue à l’Amphithéâtre pour le concert de Raphaël qui est accompagné d’un orchestre lequel va à certains moments envoyer à s’en faire péter les tympans. C’est là que l’on regrette vivement qu’il ne soit pas plutôt en tournée acoustique. Sa voix chaleureuse et sa boite à rythmes suffiraient largement à notre bonheur. Costume clair sur chemise noire, c’est dans le registre de l’intime qu’il excelle. Des textes entre brûlures et  mélancolies, avis de tempête et mer déchaînée, nuages et dépression, il nous offre un cocktail d’anciennes mélodies incontournables et de nouvelles chansons extraites de son dernier album en date sorti à l’automne « Pacific 231 ». Il y a le souffle du vent de l’hiver, du blizzard qui pince les joues ou de la neige aveuglante, c’est un bateau qui tient droit son cap et le public de chavirer à l’unisson. Timbre sensuel, gueule d’ange au regard de braise, des origines mi-cosaque, mi-gaucho, c’est de l’incandescence servie glacée, une lumière invisible pour mieux révéler nos secrets et nos failles. C’est tout en clair obscur pour nous envelopper d’effrois voluptueux et de caresses cruelles. On se plait à larguer les amarres pour un voyage au long cours qui glisse sur l’écume des sentiments et les blessures de l’âme. Que ce soit à l’harmonica, derrière un piano nuancé mais puissant, ou le plus souvent avec ses différentes guitares qu’il fait vibrer avec malice et ferveur, c’est de la passion, force 10 sur l’échelle de Beaufort, qu’il insuffle à son public, lequel tangue et vacille de plaisir et de bonheur. Les reprises qu’il fera de David Bowie ou de « Joséphine » d’Alain Bashung in fine sont un régal supplémentaire à déguster comme l’ultime petite touche douce amère qui rajoute un dernier éclat fulgurant à un récital du meilleur goût.

Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s