Noëlle avant l’heure

téléchargement (5)Pour ce deuxième rendez-vous de la saison, c’est Noëlle Perna qui était invitée à se produire sur la scène de l’Amphithéâtre de Rodez avec son dernier spectacle en date « Mado fait son show » et c’était à guichets fermés. D’ailleurs une autre séance de rattrapage est d’ors et déjà prévue à une autre date au printemps prochain, le 24 mars précisément. Elle qui rêvait de se lancer dans le « chauve-binz professionnel » propose « ave l’assent  » son one-woman-show, sauce mesclun matinée d’une touche de couscous-pizza-bouillabaisse. Elle se glisse dans la peau d’un petit bout de femme modeste qui se pantaille et mobilise autour d’elle toute la famille pour croquer avec bonhomie une galerie de portraits avec force costumes et accessoires. Des bons mots, le sens de la répartie, des imitations d’inconnus, lesquels gagnent d’ailleurs à le rester, des galéjades, des cagades, des pagnolades et autres brèves de comptoir inspirées du café familial installé dans le Vieux Nice « Le Bar des oiseaux »  mais lesquelles font toujours leur effet, voilà ce qui fait le fil conducteur qui relie entre eux toute une série de sketches astucieux. C’est donc de l’humour dans un registre plutôt inoffensif et consensuel, gaulois mais pas vulgaire, qui ne s’égare pas trop du coté convenu et démagogique, et n’oublie surtout pas de donner dans la revue de presse sur l’actualité du jour. C’est ainsi que l’on croise Ben Laden et « son nom de machine à laver » ou Roselyne Bachelot décrite «comme une acheteuse compulsive ». Certains jeux de mots un peu faciles sont heureusement noyés dans un sens de l’observation aiguisé, lequel fait merveille pour décrire des situations du quotidien, les rapports hommes-femmes ou la vie du quartier. Elle revisite aussi à sa façon la route des vins de Bourgogne, le déhanché flamenco ou la fascination du G.P.S. avec tant d’ironie et de malice que l’on ne boude pas son plaisir et que l’on s’esclaffe volontiers de bon cœur. Elle sait aussi avec clin d’œil et complicité mettre à l’honneur à bon escient, ce qui est vraiment rare et à souligner, tous les techniciens de l’envers du décor lesquels sont partie prenante de son show.                                                                                  Un moment bien agréable qui prolonge la gestuelle théâtrale et la faconde méditerranéenne vers un comique plus universel.                                                                                                       

Publicités
Cet article, publié dans Humour, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s