Comte et légende

images (4)Tout le monde, petits ou grands, connaît le célèbre héros au grand cœur « Robin des Bois».  D’Errol Flynn virevoltant dans la version de 1938 de Michael Curtiz au renard rusé et malicieux, version dessin animé de Wolfgang Reitherman en 1973 et bien d‘autres encore tant il est l’archétype du valeureux défenseur des pauvres face aux puissants. En 1976, Richard Lester dans son film « la rose et la flèche » avait imaginé comment les deux personnages Robin et Marianne vieillissaient ensemble. Là avec son film qui a fait l’ouverture du 63ème Festival de Cannes, Ridley Scott se plonge dans l’Histoire tourmentée de ce Moyen-âge qu’il affectionne comme dans un précédent opus « Kingdom of heaven ». Tout commence par le siège de Châlus en 1199, un château-fort en plein Limousin et la  bataille qui verra la mort de Richard Cœur de Lion. Parmi les soldats anglais enrôlés dans l’épopée des croisades, un archer volontiers frondeur du nom de Richard Longstride lequel deviendra par la grâce d’un vieux comte et l’amour d’une veuve, Comte de Loxley, avant de prendre la tête de la révolte de certains barons contre le nouveau roi Jean sans Terre. En effet celui-ci oubliera très vite ses promesses de signer la célèbre charte Magna Carta qui devait garantir pour tous les sujets du royaume un certain nombre de libertés fondamentales et en particulier définir impôts et taxes. Bien au contraire il s’imposera par la traitrise et la fourberie jusqu’à faire de Robin et ses fameux compagnons, Petit Jean, Frère Tuck ou Will l’Ecarlate les hors-la-loi que l’on sait, réfugiés dans la forêt de Sherwood et en butte au shérif de Nottingham … De combats héroïques en chevauchées flamboyantes, d’assauts sanglants en passions tumultueuses, de complots politiques en félonies déloyales, rien ne manque pour faire de cette nouvelle version une plongée réjouissante dans cette époque haute en couleurs.

Et Russel Crowe en justicier légèrement enrobé et Cate Blanchett en Lady Marianne fougueuse et déterminée, renouvellent à merveille le mythe.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s