Amazones.com

 

téléchargementSoit une comédie tout à fait dans l’air du temps avec pour personnages principaux trois femmes dans la quarantaine, anciennes Jeannettes qui se retrouvent fortuitement à cohabiter. Faut dire qu’elles ont la solitude douloureuse, entre celle qui vient de se faire larguer par son mari pour « une barbie grognasse », l’exécutive woman qui a préféré sa carrière et les golden boys occasionnels plutôt que la maternité et Miss Caraïbes éternelle animatrice du Club Med tout juste licenciée. Dans cette roulotte des amazones on croise aussi un étudiant artiste gay affirmé et bientôt le jeune fils de leur ancienne cheftaine qui a besoin de se refaire le moral. En fait dans ce harem et son eunuque patenté, celui-ci débarque comme la proie idéale que chacun ou chacune rêve bien sur d’alpaguer et plus si affinités… C’est le catalyseur de leurs vies en stand-by, celui qui pourrait tout changer, silhouette fluette et gueule d’ange ingénu à souhait, celui qui renvoie chacun à ses propres doutes et à ses failles secrètes, une version soyeuse du Théorème de Pier Paolo Pasolini. Voilà donc le thème de cette pièce « Les Amazones » de Jean-Marc Chevret qui fonctionne sur les bons mots- les hommes préfèrent Rubens à Giacometti, c’est Emmaüs qui a signé la déco …- et qui bascule quand il faut de la gaudriole gay friendly à de vrais moments d’émotions dans l’introspection intime. La mise en scène de Mireille Palisson est enlevée et pétillante, accompagnée de musiques latinos langoureuses comme il se doit, pour évoquer autant la nostalgie du temps déjà passé que l’angoisse d’un futur à construire. Et Fabien qui joue le rôle de l’homosexuel aux tee-shirts plus explosifs les uns que les autres ajoute une touche de finesse subtile, loin des clichés convenus version Cage aux folles. Il ne faut pas chercher dans cette pièce ce qu’elle n’est pas. On n’est ni chez Simone de Beauvoir ni chez Eve Ensler et ses monologues du vagin. C’est juste quelques réflexions humoristiques bien vues sur la place respective des hommes et des femmes pour passer un moment agréable d’autant plus qu’à l’issue de la représentation, tradition oblige acteurs et public se retrouvent sur scène pour échanger et partager boissons et  bon gâteau.

Publicités
Cet article, publié dans Humour, Théâtre, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s